Le Nouvel Institut a pour vocation d’instruire des problèmes non résolus à la frontière de l’entreprise et de la société. L’association porte des projets d’innovation qui mobilisent les entreprises, mais aussi les pouvoirs publics, les syndicats et les chercheurs pour réinterroger les pratiques existantes et investiguer d’autres façons de faire.

Notre approche de l’innovation
et nos principes d’action

Les projets du Nouvel Institut défendent le référentiel des living lab qui garantit une nouvelle approche de l’innovation. Ancrés dans les entreprises, ils mettent en débat les pratiques et les expériences des différentes parties prenantes pour co-construire d’autres cadres de référence et d’autres façons de faire.

Ils sont placés sous le régime de la propriété intellectuelle des creative commons.

Notre ambition

Pour chacun de ses projets, Le Nouvel Institut
recherche des effets dans trois directions :

01. connaissances

02. Propositions

03. contributions

Nos projets

Travail et cancer du sein dans les entreprises

Aujourd’hui, entreprises, politiques publiques et attentes sociétales convergent pour reconsidérer les enjeux du maintien en emploi. Les situations où ces questions complexes font irruption dans le cours ordinaire des choses se multiplient : le cancer et les maladies chroniques transforment les enjeux du maintien en emploi, en appelant à innover pour rendre effectivement possible le « travail thérapie ». Quelles voies explorer pour que le travail constitue un facteur de santé sans proposer des réponses strictement médicales ou juridiques ? Le chemin est étroit et nécessite de poursuivre une démarche d’expérimentation gage d’innovation.

La révision des mobilités domicile-travail et l’organisation du travail

Les déplacements ont d’abord été traités sur des revendications liées à leur coût et à leur durée. Depuis 2018, l’obligation de négocier des Plans De Mobilité (PDM) semble ne rien changer vraiment, à part une pression supplémentaire sur le télétravail. De plus, avec la progression des enjeux écologiques de nouvelles attentes et de nouveaux répertoires revendicatifs se profilent. Le nouvel institut propose de repartir du travail et de son organisation pour alimenter les enjeux de fond des déplacements domicile /travail.

La raison d’être de
l’entreprise, et après ?

Le débat sur la raison d’être de l’entreprise exprime les nouveaux enjeux des entreprises pour prendre en charge les préoccupations des marchés et de la société civile. Depuis la loi pacte, le raison d’être de l’entreprise peut être inscrite dans ses statuts, venant ainsi réinterroger le projet stratégique de l’entreprise.
Comment ? Avec quelles parties prenantes ?
Rebâtir un « projet de société pour la Société » va engager des travaux sur tous les fronts pour mieux appréhender et équiper la responsabilité de l’entreprise dans la phase délicate que nous traversons.